Les maths à la française

Mon collègue M. Rey me reproche souvent – non sans humour – de ne pas assez parler dans ces courriers de mathématiques . C’est que j’ai une confession à faire: j’étais, élève, de ceux qui pensaient avec Flaubert qu’elles dessèchent le coeur. Pourtant, c’est M. Rey qui a raison: il nous faut parler plus des En savoir plus surLes maths à la française[…]

C’est la rentrée

J’avais conclu l’année scolaire dernière sur cette phrase: on ne se baigne jamais, nous dit Héraclite, deux fois dans le même fleuve. Tout change en effet: le fleuve lui même, ses rives, mais aussi ceux qui s’y baignent. C’est une métaphore pertinente dans le cas de notre école. Tout y a l’air familier en cette En savoir plus surC’est la rentrée[…]