Code vestimentaire

La Section britannique du secondaire abandonnera le port de l’uniforme à la rentrée prochaine. Pour ceux d’entre vous qui l’ignoriez, seuls les élèves de KS3 (l’équivalent pour nous des 6ème, 5ème et 4ème) le portaient encore. Chez les français ou chez les allemands, vous le savez, pas d’uniforme pour des raisons essentiellement culturelles.

La fin des uniformes au secondaire représente bien sûr un grand changement pour nos collègues britanniques. Mme Sonya Papps, la proviseur, a souhaité accompagner cette évolution en proposant une refonte du code vestimentaire qui s’adressera à tous les élèves de la 6ème la Terminale quelle que soit la Section dans laquelle ils étudient. Je vous invite à découvrir ce code vestimentaire en pièce jointe et à y porter grande attention avant de faire vos emplettes pour la rentrée. Je voulais aussi vous dire quelques mots sur l’esprit dans lequel il a été créé. puisque j’ai été évidemment associé à sa rédaction ainsi que M. Heinmuller mon homologue allemand.

Trop souvent, dire aux élèves comment ils peuvent s’habiller revient en réalité à dire aux jeunes filles ce qu’elles ont le droit ou non de porter – une des grandes obsessions de notre société. Je voulais donc rendre hommage à Mme Papps qui a eu à cœur dès le début de ne pas tomber dans ce piège pour proposer un règlement qui permette à chacun-e de s’exprimer dans
un cadre bien défini et sans ambiguïté.

S’il y a des restrictions, et il y en a, c’est bien le propre de ce genre de documents, elles sont pensées pour offrir aux élèves, filles comme garçons, un environnement de travail confortable, à l’abri des jugements et des moqueries. Il faut donc apprendre, c’est aussi notre métier, aux élèves à se protéger parfois d’eux-mêmes. L’autre point important de ce règlement est le port de signes religieux. La loi française indique que le port de signes ostentatoires est interdit dans les écoles de France, contrairement aux universités où ils sont tolérés. Le nouveau règlement de la TES, affaire de compromis comme toujours, stipule à la fois que les signes religieux sont autorisés mais qu’il nous sera possible de demander une justification aux familles des enfants concernés. C’est un débat qui a longtemps fait rage en France et il est aisé d’en comprendre les enjeux. Notre compromis made in Taiwan a été grandement facilité par le fait que nous vivons largement en marge de ces problématiques et que nous n’avons pour l’heure jamais eu à faire face à ce type de difficultés. Disons que nous comptons sur le bon sens de tous et toutes pour
agir et réagir dans la tolérance et le respect de chacun.

Enfin, sachez que le port de la tenue de sport de la 6ème à la 4ème sera maintenue et qu’une ligne de T-shirts et de polos au logo de la TES est actuellement en cours d’élaboration. Ils permettront à ceux et celles, très nombreux, qui n’ont pas envie de se poser la sempiternelle question de ce qu’ils vont porter ce matin de porter les couleurs de notre école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *