Fumée du bruit

Exceptionnellement ce courrier vous parvient un jeudi – sans doute que certains d’entre vous sont en ce moment même en train d’assister au spectacle de fin d’année de l’école primaire – puisque nous pourrons tous profiter cette semaine d’un weekend prolongé.

En marge des très nombreuses célébrations qui se déroulent pour marquer la fin de l’année, je souhaitais prendre un moment pour aborder un phénomène fascinant et dont toutes les écoles font l’expérience régulièrement; je veux parler de la rumeur.

La rumeur, cette fumée du bruit, comme disait Victor Hugo, naît de l’incertitude. C’est la raison pour laquelle nous tentons, dans la mesure du possible, d’établir avec vous une communication transparente. Entre l’infolettre, ce courrier hebdomadaire, la page Facebook, Pronote au secondaire et Seesaw au primaire, notre objectif est de vous maintenir le plus possible au courant de notre quotidien. L’un des avantages de cette transparence est de laisser le minimum de place aux doutes et aux questionnements qui sont souvent sources d’incompréhensions et de tensions.

En ce sens au moins il me semble que notre objectif est atteint : notre communauté est largement apaisée et le lien de confiance entre nous solide. En règle générale, nous ne subissons pas de bruits de couloirs déstabilisants. Ceci étant dit, deux rumeurs coup sur coup, venues de nulle part, mais relayées avec le plus grand sérieux sont apparues ces dernières semaines. Elles peuvent paraître triviales. Elles sont cependant la trace d’une inquiétude et je veux donc y répondre. D’autant que si elles sont parvenues jusqu’à moi, c’est sans doute qu’elles sont déjà bien répandues.

Vous pouvez donc être rassurés :
Non, il n’y aura pas de redoublements massifs arbitraires, ni de passages directement en classe supérieure, quel que soit le mois de naissance ou la nationalité des enfants !
Non il n’y aura pas de classes de niveaux l’année prochaine – ni jamais d’ailleurs ! Nous ne voulons pas, parce que nous n’y croyons pas, séparer les bons élèves des très bons.

Depuis 6 ans que je suis parmi vous j’ai certainement pris de nombreuses décisions qui ne vous ont pas fait plaisir outre-mesure. Dans tous les cas, je pense pouvoir dire que je m’en suis expliqué auprès de vous ou de vos représentants en tentant d’être le plus précis et honnête possible. Je ne vais donc pas commencer aujourd’hui à prendre en cachette des décisions saugrenues ! Il n’y a rien de plus normal que la rumeur. Aussi, si parfois vous avez un doute ou que quelque chose vous chagrine, n’hésitez pas
à me contacter : je serai toujours disponible pour en discuter avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *