Une lettre

En cette deuxième semaine de perturbation, j’ai décidé pour ma part de ne pas faire ce que je dis aux professeurs de faire et de rester bien traditionnel: je vous écris donc, imperturbable, une lettre.

Une lettre pour dire aux élèves qu’ils nous manquent et que les couloirs silencieux, les salles vides, les cours de récréation tristes affectent beaucoup ceux et celles qui se rendent à l’école. Il est parfois un peu difficile de donner du sens à ce que nous faisons quand on ne voit pas ceux pour qui nous le faisons. C’est donc avec grand plaisir que j’ai découvert vos photos, prises à la maison, qui m’ont fait sourire et m’ont réconforté. Merci d’être des élèves aussi studieux et de prendre cette période, qui est si problématique pour nous les grands, avec une envie d’apprendre inchangée.

Une lettre ensuite pour remercier les professeurs pour leur travail et leur prise en compte des retours après les premiers jours où nous avons été secoués dans nos habitudes et, tout simplement, pris de cours au retour des vacances. L’équipe a su prendre en main les outils qui ont permis d’établir un lien plus interactif et donc plus engageant pour les élèves et nous avons été en mesure de recréer du lien, ce qui est, vous le savez, très important pour faciliter et encourager les apprentissages. Bravo donc à vous tous et toutes pour avoir su créer une dynamique positive et pour votre capacité d’adaptation.

Une lettre enfin pour saluer les parents et le travail qu’ils font à la maison avec leurs enfants (et au passage une pensée toute particulière à ceux et celles qui sont à la fois professeurs et parents!) Nous avons bien conscience de tout ce qui est attendu de vous en ce moment et de la charge de travail considérable que cela représente. Alors merci de votre patience et de votre engagement. Merci aussi pour les retours que vous nous avez faits et qui ont permis, j’y faisais déjà allusion vendredi dernier, de faire évoluer nos pratiques et de mieux comprendre ce que vous vivez à la maison.

Pendant que tout le monde était confiné chez soi, Andria et moi nous sommes absentés quelques jours pour répondre à l’invitation d’une école qui cherche actuellement son nouveau proviseur. Ne pas être présent dans une école où les élèves ne sont eux même pas présents laisse une sensation de vide assez vertigineuse mais qui m’aura permis une nouvelle fois de vois à quel point je peux m’appuyer son mon équipe de directions: Franck Lefèvre, Carine Capel et Nicolas Blanc ont tenu le fort de main de maître et m’ont informé en direct de tout ce qui se passait.

Nous serons de retour lundi matin pour bien commencer ce qui devrait être la dernière semaine de notre expérience en e-learning. Au menu pour moi, les entretiens de recrutement de mon/ma successeur, là aussi en virtuel, en attendant la venue des finalistes la première semaine de mars. D’ici là, espérons que tout soit rentré dans l’ordre et que nous pourrons les accueillir dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *